Musée aujourd'hui : 09:30 - 17:00

fr
Soutien Newsletter
Pers

Prix Culturel Européen pour l’exposition « Homosexuels et lesbiennes dans l’Europe nazie »

05.03.2024

Kazerne Dossin et le Mémorial de la Shoah décrochent des prix internationaux 

Les concepteurs de l’exposition temporaire « Homosexuels et lesbiennes dans l’Europe nazie » ont reçu le Prix Culturel Européen du Kulturforum Europa. À cette occasion, Kazerne Dossin accorde l’entrée libre à l’exposition.

Lauréat du Prix Culturel Européen

Le 5 mars 2024, Kazerne Dossin et le Mémorial de la Shoah ont reçu avec une légitime fierté le prestigieux Prix Culturel Européen du KulturForum Europa. Le KulturForum Europa a choisi cette exposition parce qu’elle attire l’attention sur l’ampleur de la persécution nazie et sur la richesse en (sous-)cultures qui existaient au début du 20e siècle au sein de la communauté homosexuelle. « L’exposition relève le défi de sauver ce pan de l’histoire de l’oubli. Elle part d’un point de vue scientifique pour lutter au maximum contre les faussetés et les incomplétudes sur ce thème », selon le KulturForum Europa.

Toutes les parties concernées se sont déplacées pour la cérémonie : Dieter Topp (Directeur du KulturForum Europa), Christian Bauer (directeur de l’Académie pour l’art et le design au KulturForum Europa), Sophie Nagiscarde (Mémorial de la Shoah), Florence Tamagne (historienne et commissaire de l’exposition d’origine), Suzette Robichon (journaliste, rédactrice et militante des droits de la femme), Tomas Baum (directeur de Kazerne Dossin) et Björn Siffer (échevin de la culture de la Ville de Malines). Les Amis, le Conseil d’administration et l’Assemblée générale étaient également représentés. 

KulturForum

Le KulturForum Europa e.V. (KFE) a été fondé en 1992 par Hans-Dietrich Genscher dans le but de promouvoir une pensée européenne internationalement partagée sur la culture. Au sein de cette mission, l’institution accorde une attention particulière aux manifestations contemporaines de racisme et à l’exclusion de communautés, mais aussi à la discrimination fondée sur l’origine, la croyance, l’idéologie, la couleur de peau, le sexe ou l’orientation sexuelle. Elle vise la promotion et l’incitation internationales au respect mutuel et à la tolérance à travers la culture et s’engage dans la lutte contre le racisme et la xénophobie.

Son Prix Culturel Européen est décerné chaque année à des artistes, des organisations et des expositions qui accordent une attention particulière à ces thèmes. Le précédent lauréat était le dramaturge kosovar Jeton Neziraj. Il a remporté le prix en 2020-2021 avec son organisation culturelle « Qendra », qui donne une voix aux problèmes politiques et sociaux sous la forme de théâtre et d’autres événements littéraires et culturels. 

« Cette année, l’honneur revient aux concepteurs de l’exposition ‘Homosexuels et lesbiennes dans l’Europe nazie’. L’équipe de Kazerne Dossin y fournit quantité d’informations pertinentes et négligées sur la situation en Belgique et aux Pays-Bas. Une fois de plus, le musée Kazerne Dossin se présente comme une référence internationale et offre à Malines une visibilité en tant que lieu de mémoire d’un passé qui ne doit jamais se répéter », ajoute Björn Siffer, échevin de la culture de la Ville de Malines. 

Exposition « Homosexuels et lesbiennes dans l’Europe nazie »

Le sort des homosexuels et des lesbiennes pendant la Seconde Guerre mondiale est longtemps resté méconnu. La vaste majorité de la population n’était pas au courant. L’exposition met en lumière leur situation précaire en Belgique ainsi qu’en Allemagne, en France et aux Pays-Bas. Le Mémorial de la Shoah a élaboré le concept de cette exposition qui est née sous la direction scientifique de Florence Tamagne. Cette exposition s’est tenue à Paris en 2021. « Enjeu de mémoire, le destin des ‘triangles roses’ a longtemps été invisibilisé. Cette exposition entend rendre compte, grâce à de nombreux documents originaux, du sort des homosexuels et des lesbiennes sous le régime nazi, entre stigmatisation, persécution et lutte pour la reconnaissance », déclare Florence Tamagne, commissaire scientifique de l’exposition, professeure d’histoire contemporaine à l’Université de Lille et spécialiste de l’histoire de l’homosexualité. 

La matière relative à la Belgique et aux Pays-Bas a été développée et ajoutée par Kazerne Dossin. Pour ce faire, ils ont fait appel à l’expertise d’historiens tels que Wannes Dupont, Judith Schuyf, Marc Verschooris et Bart Hellinck. Initialement programmée du 16 février au 10 décembre 2023, l’exposition a été, en raison de son succès, prolongée jusqu’au 13 mars 2024. 

« L’histoire européenne est une histoire polyphonique. Avec cette exposition, nous mettons à nouveau en lumière une histoire particulière qui nous préserve du piège d’une histoire unitaire. Elle nous offre également la possibilité d’étudier le sens actuel de cette histoire de la persécution des homosexuels et lesbiennes », explique Tomas Baum, directeur de Kazerne Dossin.

Entrée libre

Ravis de cette reconnaissance, nous offrons à partir d’aujourd’hui l’entrée libre à l’exposition « Homosexuels et lesbiennes dans l’Europe nazie ». La visite gratuite de l’exposition temporaire peut être réservée au guichet ou sur le site web de Jeudi 8 mars jusqu’au Dimanche 10 mars.