Musée aujourd'hui : 09:00 - 17:00

fr
Soutien Newsletter
Exposition

Exposition temporaire : Homosexuels et lesbiennes dans l’Europe nazie

16.02.2023 - 10.12.2023

Le sort des homosexuels et lesbiennes pendant la Seconde Guerre mondiale a longtemps été méconnu, et largement ignoré du grand public. L’exposition met en lumière la situation en Belgique, Allemagne, France et aux Pays-Bas.

Ce n’est que depuis quelques dizaines d’années qu’ont été publiées des recherches historiques de premier plan qui permettent d’en connaître davantage. En France, c’est le discours de Lionel Jospin en 2001, Premier ministre, qui a permis d’initier le début d’une reconnaissance officielle de la déportation homosexuelle.

S’appuyant sur une variété de documents -la plupart jamais présentés en Belgique- cette exposition se propose de répondre à de multiples interrogations en replaçant la persécution des femmes et des hommes homosexuels sous le régime nazi dans un cadre géographique large – même si la Belgique, l’Allemagne, la France et les Pays-Bas, sont privilégiés – et dans le temps long.

Les femmes et les hommes homosexuels ont connu des destins hétérogènes. Certains choisirent l’exil, d’autres menèrent une double vie. En Allemagne, sur près de 100.000 homosexuels fichés par le régime, 50 000 environ firent l’objet d’une condamnation ; entre 5.000 et 15.000 furent envoyés en camp de concentration, où la plupart périrent, même si leur sort put varier considérablement en fonction du camp lui-même, mais aussi de leur date d’internement. Les lesbiennes restaient quant à elles hors du champ de la loi, sauf dans certains territoires, comme l’Autriche, et certaines furent déportées comme “asociales” ou “communistes”.

En montrant l’ampleur des persécutions nazies, mais aussi la richesse des subcultures gay et lesbiennes qui existaient déjà au début du XXe siècle, l’exposition répond à un enjeu de mémoire.

Il y a aussi un enjeu scientifique, car il faut lutter contre les contre-vérités qui continuent parfois de circuler.

Débutant par l’évocation des premiers mouvements homosexuels de la fin du XIXe siècle jusqu’aux années 1930, l’exposition aborde ensuite la persécution des homosexuels, principalement sous le régime nazi et dans un cadre européen et présente un panorama des répressions dans d’autres pays pour se terminer sur les questions de mémoire et de reconnaissance depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale jusqu’aux périodes le plus récentes.

Cette exposition a été conçue et réalisée par le Mémorial de la Shoah sous la direction scientifique de Florence Tamagne, et présentée à Paris en 2021. Les contenus concernant la Belgique et les Pays-Bas ont été réalisés et rajoutés par la Kazerne Dossin.

Conception de l’exposition :

Voici un avant-goût de l’exposition. Cette vidéo a été réalisée lorsque l’expo a eu lieu à Paris. Dans Kazerne Dossin, il y aura des informations supplémentaires sur la situation spécifique des homosexuels et des lesbiennes aux Pays-Bas et en Belgique.

  • 16.02.2023 - 10.12.2023
  • Néerlandais, français, anglais
  • Kazerne Dossin, Musée : rez-de-chaussée
  • 1h
  • 10 €
    -21 ans : 5 €
  • Il n'est pas nécessaire de réserver pour les visites individuelles ou les groupes de moins de 15 personnes.

Partenaires