Musée aujourd'hui : 09:00 - 17:00

fr
Soutien Newsletter
Presse

Réponses aux chants indésirables dans le football

29.12.2021 Coopération

Kazerne Dossin est un partenaire de la Pro League et des clubs dans la lutte contre le racisme et l’antisémitisme dans le football. Nous trouvons inquiétante l’accumulation récente d’incidents impliquant des discours.

Notre histoire et notre actualité

La vidéo récente de supporters de football criant ensemble “Sieg Heil” et “Juifs au gaz” nous préoccupe particulièrement. Entre 1942 et 1944, 25 490 Juifs et 353 Roms ont été déportés de la caserne de Dossin dans 28 trains. La plupart des victimes est arrivée à Auschwitz-Birkenau, un camp d’extermination équipé de chambres à gaz et de fours crématoires. Seul un sur vingt a survécu à la déportation.

Kazerne Dossin prend pour point de départ ce récit historique pour analyser les phénomènes actuels de racisme et d’exclusion de groupes de population et la discrimination sur base de l’origine, la croyance, la conviction, la couleur de peau,le sexe ou l’orientation sexuelle. Nous travaillons à un projet éducatif et social. Le monde du football est un partenaire dans ce domaine.

Des discours verbaux indésirables

Bien sûr, l’esprit d’équipe et le fait de chanter ensemble font partie d’un match de football. Les déclarations et discours injurieux et discriminatoires n’ont pas leur place dans et autour de nos stades de football et dans la société. Les supporters sont unis derrière leur club. Les clubs peuvent et doivent faire comprendre que les discours racistes et antisémites ne favorisent pas l’esprit d’équipe. Si elles résonnent, le club doit répondre : en paroles et en actes.

Le gouvernement peut également prendre des mesures, auquel cas nous nous tournons principalement vers la police et le système judiciaire. Nous comprenons que des enquêtes ont été lancées.

Une approche d’accompagnement

Les supporters, les clubs et le gouvernement ne sont pas seuls. Il existe un plan d’approche concernant les discours discriminatoires et blessants. Cette initiative est mise en œuvre avec le soutien du ministre Somers par Pro League, en collaboration avec Kazerne Dossin. Lorsque les contrevenants y sont ouverts, ils peuvent suivre une trajectoire d’apprentissage. Au cours d’une visite guidée individuelle, ils ont d’une part l’occasion de comprendre un comportement inapproprié et d’autre part, ils reçoivent des outils pour adopter un comportement différent à l’avenir. Ne préférerions-nous pas avoir une atmosphère dans laquelle des choses positives sont dites ?

Il est nécessaire que le gouvernement et le monde du football réagissent à des comportements inacceptables. Il existe suffisamment d'instruments pour cela : de la punition à l'exclusion. Mais les gens peuvent aussi apprendre de leurs erreurs. Si les contrevenants sont ouverts à cela, un processus d'apprentissage supervisé est de valeur.

Tomas Baum, directeur Kazerne Dossin

Contactez Tomas Baum

Tomas Baum